Pierre Bateson

Né en 1955 à Washington D.C. de père américain et de mère française, j’ai bénéficié tout au long de mon existence de cette double culture, même si mon attachement à la civilisation et au mode de vie européen, français et méditerranéen en particulier, a largement prévalu au fur et à mesure que j’avançais en âge.

 

Dès la sortie lycée, ou j’avais eu la chance de connaître une unité de production cinéma en 16mm, je me suis orienté vers les études et métiers du cinéma. La crise qu’a connu la profession à la fin des années ’80, m’a contraint à exercer mes talents de cuisinier, tout en restant proche du milieu du spectacle. Autodidacte professionnel, j’ai rapidement tissé un lien entre l’art culinaire et l’art dramatique : en effet, ne s’agit-il pas dans les deux cas de partir de matière brute (des aliments dans un cas, des mots dactylographiés dans l’autre) pour leur donner vie et en faire des mets composites ou des personnages authentiques ? Après avoir mêlé ces deux passions en créant et exploitant pendant 4 ans le « Courant d’Art Café » dans la région d’Aix en Provence, en 2016 mon arrivée à Nice m’a donné l’occasion de créer ma première mise en scène professionnelle grâce à l’aide précieuse
de Sophie Chiara et de la compagnie « Les 13 rêves ».
Depuis, grâce à l’arrivée d’autres éléments dans la troupe, et au succès d’« Une petite main qui se place », j’ai crée Sanstralala Compagnie qui propose désormais sept pièces courtes et modulables, en plus de l’oeuvre initiale, de Sacha Guitry.

© 2018 tous droits réservés Cie Sanstralala